MARATHON CLUB DU GRAND CENTRE

             "Des pigeons d'exception pour des hommes de passion"

French Afrikaans Albanian Arabic Armenian Azerbaijani Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Croatian Czech Danish Dutch English Estonian Filipino Finnish Galician Georgian German Greek Haitian Creole Hebrew Hindi Hungarian Icelandic Indonesian Irish Italian Japanese Korean Latvian Lithuanian Macedonian Malay Maltese Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Serbian Slovak Slovenian Spanish Swahili Swedish Thai Turkish Ukrainian Urdu Vietnamese Welsh Yiddish

Bien loin de notre France, tout en haut de la Hollande, à Assen exactement, se situe le sympathique tandem Wendel Johann et Fabian. Le père et le fils, mordus de grand fond, sont les dignes représentants de plusieurs générations de couloneux. Il n'est, à cette latitude, pas exagéré de parler de courses marathon...


Petite colonie


Pour un rural comme moi, il est toujours stupéfiant de voir le peu de place dont peuvent disposer nos amis citadins, à fortiori quand on arrive dans les villes Hollandaises, et leurs petites maisons de briques, collées les unes aux autres.

Fabian Saskia et Johann  petite maison  grands coeurs

Fabian, Saskia et Johann... petite maison, grands coeurs


La colonie de nos amis est proportionnée à l'espace disponible : de taille réduite. En temps normal, 5 à 6 paires de reproducteurs fournissent la quarantaine de jeunes élevés chaque année. De ces 40 jeunes, les mâles fourniront de quoi renouveler ceux des 16 veufs qui quitteront les installations ou ne reviendront pas au bercail pendant la saison.


La colonie est hébergée dans un colombier en bois de 8 mètres de long par environ 1,80 m de profondeur, sans couloir.


Pas de fainéants


Ici, les pigeons doivent voler, les distances extrêmes ne sont pas une excuse pour alléger le programme annuel.


Avant, les yearlings devaient voler 2 fois à la distance (entendez 1000 km). Pour 2014, ils ont été alignés 4 fois à 600 km avant d'être enlogés sur une seule belle étape : Cahors. Sur cette épreuve, où ils n'ont perdu qu'un seul de leurs 7 enlogés (yearlings), ils sont les seuls à avoir eu des yearlings dans les prix sur leur club. Fabian m'a confié que pour lui, un yearling qui sait venir tôt et faire un beau prix le refera plus tard. A noter aussi que la récupération doit se faire vite, montrer encore des signes de fatigue le lendemain est fatal...

compartiment des mâles de jeu

 Compartiment des mâles... de jeu


Les vieux, dès 2 ans, sont mis entre 2 et 4 fois au-dessus de 1000 km. Avant ceci, ils ne vont pas comme les « un an » perdre de l'énergie sur de grands demi-fond. Ils sont préparés sur des petites distances, et n'iront pas au-dessus de 500 km avant la première épreuve sérieuse. Rester au colombier en fin de saison signifie avoir 2 / 3 de prix minimum, sinon c'est la porte.


Pour les reproducteurs, ils savent être patients et donner une vraie chance avec 3 accouplements avant de s'en séparer.

 

Des solides


Johann et Fabian, sont des joueurs de championnat et d'As pigeons, pas dans l'agressivité que l'on retrouve parfois dans cette catégorie de personnes, mais dans l'utilisation de leurs voiliers. Cette année, avec leur petite colonie, ils finissent 1er champion de la zone Nord NL. Pour ce faire, il leur faut des pigeons sur lesquels ils savent compter, des pigeons qui loupent rarement leur prix. Leurs oiseaux sont là pour travailler et gagner leur grain, sans faillir.

665 de 10

Le 665 / 10, un solide (fils du 469 / 08)


Un exemple pour illustrer la mentalité de nos hôtes, avec l'histoire de leur 469/08 : ce voilier a fait, 2 prix de ses 3 premiers enlogements en yearlings. Pour en faire l'as pigeon, il lui fallait un autre bon prix ; il a été remis une quatrième fois au panier ; revenu juste après les prix, il a été décidé de le remettre une cinquième fois.... Petit détail, je ne vous parle pas de demi-fond, mais de courses de très grandes distances !!! Vous avez bien lu, 5 fois en grand fond à un an. Et que croyez-vous qu'un pigeon malmené comme ceci en yearling ait bien pu devenir ? Et bien il a été joué jusque ses 6 ans révolus, c'est-à-dire qu'en 2014, il a encore fait parti de l'équipe de veufs, sans jamais que son programme n'ait été allégé... Pour la petite histoire, sur son cinquième concours yearling, ce super solide est revenu juste après les prix une seconde fois ! Pas de chance pour nos amis, mais quelle solidité chez ce pigeon quand on sait, qui plus est, son parcours ensuite : dans sa carrière, ce pigeon a 14 prix à plus de 900 km (11 au-dessus de 1000 km) et 7 fois prix par 10 au-dessus de 967 km...

les jeunes

Les jeunes


Ajoutez à ceci que les voyageurs doivent élever 2 jeunes en début de saison (+ re-ponte et 8 jours de couvaison), ainsi que 2 autres jeunes en fin de saison. Autant vous dire que les faibles ne restent pas longtemps ici.

Il en reviendra d'autres...


Johann ne se prend pas trop la tête à faire des gloires dans le colombier, au grand damne de Fabian, qui mettrait bien un ou deux bons pigeons pour sauver les lignées qui font les beaux jours de nos amis. Ainsi, c'est avec un grand soulagement que Fabian va pouvoir mettre le 469/08 enfin en reproduction pour 2015. Leur meilleur, le 502/08 lui a été perdu sur le dernier concours ; ce n'est pas pour autant que des jeunes avaient été mis de côté de ces pigeons, ici pas de chichis. De même, notre tandem, a eu voici quelques années deux bons pigeons ; de ces 2 frères, le 448/04 était sans aucun doute le meilleur.

Fabian et le 469-08-ouf en repro bientot

 Fabian et le 469-08, ouf ! en repro bientôt...

Plutôt que de les stopper pour fonder une lignée comme beaucoup auraient fait, Johann, suite à St Vincent 2009 les a vendus sans pour autant mettre des enfants de côté. Sur cette épreuve à 1190 km, les deux frères avaient fait les 3ème et 7ème parmi 711 pigeons de la zone 4, soit bon pour les 29 et 57 prix parmi 8691 pigeons. Il ne joue pas pour fonder obstinément une lignée ou se prendre la tête. Fabian aurait, lui, bien gardé le 448, mais que dire, quand papa n'est pas si bileux avec ces choses-là ! : « Il en reviendra d'autres des bons, il ne faut pas s'inquiéter de ça... »

souvenir du 448 04

Souvenir du 448 / 04


Soins


Les veufs ont droit à 2 volées d'une heure par jour, non forcées, les pigeons doivent bien voler d'eux-mêmes. Ils sont accouplés en mars-avril, et mis au veuvage sur des œufs, qui font suite à l'élevage de 2 jeunes. Les pigeons sont obscurcis jusque 6 semaines avant les belles épreuves pour pallier aux problèmes d'avancée de la mue qui pourraient pénaliser les voiliers en fin juillet notamment. Dès ces 6 semaines avant le programme, le colombier est maintenu aussi lumineux que possible.

façade colombier

La façade du colombier


5 jours avant l'enlogement (mardi), soit depuis le vendredi, les pigeons ont droit, en plus de leurs volées à un entraînement de 20 km chaque après-midi. Le dernier de cette série d'entraînement a lieu le mardi après-midi ; au retour de celui-ci, les femelles accueillent les mâles au colombier ; les couples pourront rester ensemble jusqu'au moment de l'enlogement. En prime, de la paille est donnée pour augmenter un peu la motivation.


Pour un retour le samedi, les couples peuvent rester ensemble jusqu'au dimanche après-midi.


En saison, un mélange commercial sport est donné, à raison d'une cuillère à soupe matin et soir après les volées. Les 4-5 derniers jours, avant le départ pour du marathon, les cuillères sont plus bombées, et enrichies avec du mélange « energy » additionné de 6 cacahouètes et de tournesol décortiqué. Les 2 derniers jours, la mangeoire est remplie et c'est nourriture à volonté.


Côté produits


En mai, avant les concours, le colombier est enfumé avec du « Cold Ice® », pour lutter contre les parasites, les infections bactériennes et les champignons.
4 jours avant la mise au panier, les produits « Lecithin® » et « Magnésin® » (labo Bachs) sont servis. En même temps, un produit anti parasitaire est passé en spray sur les parois des compartiments pour éliminer les parasites externes. Une à deux fois pendant les derniers jours de préparation, un produit nommé « Usnéa® » est donné dans l'eau ; il augmente l'appétit et ainsi permet aux pigeons d'emmagasiner plus de réserves.

l inusable 469 08

L'inusable 469 de 08


Pour l'enlogement le mardi, le dimanche et le lundi est donné aussi du « Curo CVX® » (Bachs) contre les problèmes de tête. Dans les mêmes temps, une pilule contre la trichomonose par pigeon est distribuée.


Au retour, les pigeons reçoivent en plus du grain, une poudre contenant des vitamines, des minéraux et de la spiruline. En même temps, le grit est changé et additionné d'un grit un peu spécial, clair, sorte de petits cailloux érodés par les roulis de la mer, dont les pigeons raffolent après une dure épreuve. Dans l'eau, des électrolytes sont données également.


Pendant la mue, les pigeons ont droit un jour sur deux au produit « Z+M » de chez Bachs. Un mélange commercial « mue » est alors servi. Ce même mélange est donné en hiver, mais les pigeons sont alors nourris plus légèrement.


Et si tu repartais à zéro ?


A cette question Johann n'hésite pas : aller chez des supers joueurs. Pas plus d'un ou deux, mais des gens avec qui il serait susceptible de devenir ami, avec qui le feeling serait bon. C'est toujours un coup pour en avoir une paire en cadeau plaisante-t-il. Mais lui ne prendrait pas sur les reproducteurs, son truc c'est le jeu, les bons voiliers ; il prendrait donc des tardifs sur les bons voyageurs, en fin de saison, là, le gars peut alors lâcher sur les bons, c'est d'ailleurs uniquement ce qu'il reste au colombier à cette époque de l'année... chez les bons amateurs.

poste de guet

Le poste de guet


Fabian m'avait dit à Assen, fin juillet que « souvent, tu réussissais mieux avec ceux qu'on te donnait qu'avec ceux achetés : quand un amateur honnête te donne un pigeon, il te donne le meilleur possible, car il tient à ta réussite avec ce(s) pigeon(s) ». Ce n'est, il est vrai pas forcément le cas lors d'achats ou seul, assez souvent, l'aspect lucratif est visé. Je rajouterais à cette phrase de Fabian que, malheureusement, souvent aussi, de splendides cadeaux offerts sont malmenés alors qu'un pigeon acquis fort cher, mais sans valeur pour notre sport et doté d'un joli nom sur le pedigree, sera lui dorloté à souhait...


Des sympas


Quand j'ai demandé à notre ami Yannick Ungerer en courant d'année 2014 de me trouver un contrôleur pour notre concours sur Assen de fin juillet, le réseau de passionnés de grand fond a de suite fonctionné ; à l'autre bout, via le, lui aussi, très dévoué tandem Arends plein de bonnes volontés, se trouvaient Johann et Fabian. Ils n'ont pas ménagé leur peine pour faire de notre premier Assen MCGC une belle course, nous donnant tous les éléments dont nous avions besoin, ainsi qu'un gros coup de main sur place. Merci pour tout. Il ne faut pas occulter par ces remerciements la qualité de leurs résultats en courses marathon, ils ne bricolent pas !!! Un grand bravo à ce sympathique et dévoué tandem, bon vent pour 2015, encore merci pour tout.


David Chassagne, Août 2014